La Normandie à la carte
a

Environnement

La Normandie est caractérisée par une façade maritime de 600 kilomètres de long alternant côtes sableuses, falaises calcaires et côtes rocheuses. Le relief y est peu élevé, parfois escarpé, fait de collines et de plateaux. Un réseau hydrographique dense, formé d’une multitude de petits fleuves côtiers et du bassin majeur qu’est la vallée de la Seine, irrigue l’ensemble du territoire. La Normandie dispose de vastes surfaces agricoles, cultivées ou dédiées à l’élevage et au maraichage.

Nature et Biodiversité - Inventaires patrimoniaux

gallery thumbnail

La Normandie dispose d’un patrimoine naturel riche et diversifié faisant l’objet de plusieurs mesures de protection (réglementaire, contractuelle et inventaire). Elle compte ainsi neuf réserves naturelles nationales et quatre régionales ainsi qu’une forêt de protection, le bois Dardennes, dans le sud de la Manche. De plus, une partie de l’Estuaire de la Seine et la côte de la Seine-Maritime sont classées « Espaces remarquables du littoral », en application de la loi « Littoral ». Enfin, 42 arrêtés de protection de biotope ont été pris par les préfets afin d’assurer la préservation des habitats et des espaces animales et végétales protégées. Le territoire normand comporte 92 sites Natura 2000, couvrant près de 800 000 hectares. Le réseau Natura 2000 est un ensemble de sites naturels européens, terrestres et marins, identifiés pour la rareté ou la fragilité de leur faune et flore, et de leurs habitats. Il peut s’agir de zones de protection spéciale (protection des oiseaux), de zones spéciales de conservation (créées par la directive « habitats ») ou de sites d’importance communautaire. Enfin, une partie du territoire a fait l’objet d’inventaires patrimoniaux, afin de mieux connaitre le patrimoine naturel normand et de constituer une base scientifique à la politique de protection de la nature. Cet inventaire est principalement réalisé au travers du programme ZNIEFF, qui définit deux types de zones : ZNIEFF de type I, qui sont des zones d’intérêt faunistique ou floristique, et ZNIEFF de type II, zones d’intérêt écologique. En Normandie, ce sont 1 536 zones qui ont été identifiées. Un autre inventaire a défini trois zones importantes pour la conservation des oiseaux, qui sont des sites hébergeant des effectifs d’oiseaux sauvages jugés d’importance européenne. Enfin, un inventaire du patrimoine géologique (IPGN) a été réalisé sur la partie bas-normande, concernant 408 sites géologiques, dont 58 sont d’intérêt national à international. Il a été lancé en 2012 pour la partie haut-normande.

Si vous utilisez cette carte dans une publication ou dans une présentation, merci de respecter son intégrité et de mentionner les crédits :

Sources : DREAL Basse et Haute-Normandie
Fonds : BD TOPO 2014® - IGN©
Réalisation : SIG Normandie - 01/2017

Les territoires en transition énergétique - Etat d'avancement au 1er décembre 2016

gallery thumbnail

La Région soutient les territoires qui souhaitent devenir des « Territoires en transition énergétique ». 11 collectivités sont ainsi engagées dans la démarche Cit’ergie, appellation française du label European Energy Award à travers une politique d’énergie durable accompagnée par l’Ademe. Suite à l’appel à manifestation d’intérêt « Territoires en transition énergétique en Basse-Normandie » (TTE) lancé en 2013 par la Région et l’ADEME, 22 territoires se sont engagés dans cette démarche. Dix sont aujourd’hui reconnus en transition énergétique, 12 sont dans une phase d’élaboration de plan d’action et 6 autres ont fait part de leur intérêt. L’appel à projets « Territoires à énergie positive pour la croissance verte » (TEPCV), lancé en 2015 par le ministère de l’Ecologie, du développement durable et de l’énergie a retenu 17 lauréats normands. Deux communautés de communes sont, par ailleurs, lauréates de l’appel à candidature « Territoire à énergie positive dans l’Eure » lancé par le Département en partenariat avec l’Agence locale de l’énergie et du climat (ALEC 27) et accompagnés au niveau national par le CLER (Comité de liaison des énergies renouvelables) dans le cadre du réseau TEPOS.

Si vous utilisez cette carte dans une publication ou dans une présentation, merci de respecter son intégrité et de mentionner les crédits :

Sources : Région Normandie, ADEME
Fonds : GEOFLA® 2014 - IGN©
Réalisation : SIG Normandie - 06/2016

Paysages et aménagements normands - 2016

gallery thumbnail

La carte des unités paysagères est issue de « l’inventaire régional des paysages de Basse-Normandie » publié en 2004 par Pierre Brunet. Elle traduit la somme des connaissances des approches historiques, géographiques, sociologiques et culturelles qui permettent de comprendre la complexité et la diversité subtile des paysages régionaux. Les unités sont regroupées en 8 familles géographiques : littoral, marais, plaines agricoles, bocages, paysages mixtes, espaces à dominante forestière et secteurs à fort relief ou escarpements, espaces urbanisés.

Si vous utilisez cette carte dans une publication ou dans une présentation, merci de respecter son intégrité et de mentionner les crédits :

Sources : DREAL Normandie
Fonds : BD TOPO® 2014, Route 120 - IGN©
Réalisation : SIG Normandie - 08/2016
 

Contact

Région Normandie
Service Administration et Animation de l'Information Géographique
Site de Rouen

02 32 76 38 27
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Liens utiles