La Normandie à la carte
a

L'Évolution de la population par EPCI entre 2006 et 2011

gallery thumbnail

L’évolution de la population normande (+0,3 % par an) est inférieure à la moyenne nationale (+0,6 % par an). Le solde démographique des principales unités urbaines est resté déficitaire entre 2006 et 2011, à l’exception de Rouen dont la population de son unité urbaine a progressé en moyenne à un rythme de 0,05 % chaque année depuis 1999. A titre de comparaison, sur la même période, les unités urbaines de Caen et du Havre ont perdu des habitants, de l’ordre de 0,19 % par an pour la première et 0,56 % pour la seconde.

A l’inverse, les petites villes et EPCI (Établissement Public de Coopération Intercommunale) situés dans la zone d’influence des grands pôles urbains ont bénéficié d’un solde positif sur la même période. En effet, la population de ces villes a augmenté de 1,2 à 3,2 % entre 2006 et 2011. Ce phénomène de périurbanisation s’explique par une mobilité de plus en plus importante des populations, qui recherchent un autre cadre de vie tout en restant à proximité de grands pôles urbains, où se trouve généralement leur lieu de travail. Le département de l’Eure par exemple bénéficie d’une assez forte attractivité résidentielle, notamment de par sa contiguïté avec la région francilienne.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Evol_Pop_EPCI.jpg)Version JPEG1062 Kb
Télécharger ce fichier (Evol_Pop_EPCI.pdf)Version PDF2172 Kb
 

Contact

Service Administration et Animation de l'Information Géographique
Site de Rouen

02 32 76 38 27
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Liens utiles