La Normandie à la carte
a

Culture

Les artothèques en France - 2005

gallery thumbnail

Conçue par des artistes dès 1906, en Allemagne, l’idée de faire circuler les œuvres chez les particuliers et moyennant cotisation se développe en Europe du Nord à partir des années 1960 et 1970, ainsi qu’en France où elle s’inscrit dans un réseau des maisons de la culture. Mais son véritable avènement a lieu dans les années 1980 dans le contexte de la décentralisation culturelle, qui voit aussi l’émergence des fonds régionaux d’art contemporain et des centres d’art.

A mi-chemin entre le musée d’art contemporain et la bibliothèque, les artothèques ont donc pour vocation première de prêter des œuvres de leurs collections au public le plus large : particuliers, établissements scolaires, associations, entreprises ou collectivités. Le soutien aux artistes se manifeste également au travers d’expositions d’œuvres, de résidences de création ou encore d’éditions. Elles sont une cinquantaine en France.

Les artothèques sont devenues des acteurs privilégiés de la diffusion et de la médiation de l’art contemporain. Elles se sont dotées d’une charte régissant leurs actions et leurs enjeux, notamment les questions juridiques liées aux droits des artistes.

La Basse-Normandie dénombre trois artothèques : Cherbourg (1983), Caen (1986) et plus récemment Pont-l’Evêque (2002).

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (artotheques.jpg)Version JPEG245 Kb
Télécharger ce fichier (artotheques.pdf)Version PDF441 Kb
 

Contact

Service Administration et Animation de l'Information Géographique
Site de Rouen

02 32 76 38 27
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Liens utiles