Schéma Régional d'Aménagement et de Développement du Territoire (SRADT)

Valoriser le caractère maritime et les littoraux bas-normands

Catégorie : SRADT
gallery thumbnail

Avec 470 kilomètres de littoral, 18 ports de pêche, deux ports de commerce (Caen et Cherbourg), deux ports d’intérêt départemental (Honfleur et Granville), 31 ports et stations de plaisance, 5000 emplois industriels, 1 800 000 passagers transmanche, la filière nautique représente de fortes potentialités pour la Basse-Normandie. Parallèlement, sur le plan environnemental, le littoral bas-normand est relativement mieux préservé que celui d’autres régions.

Malgré ce potentiel exceptionnel, conféré notamment par le fait d’être bordé par la mer la plus fréquentée du monde, la Basse-Normandie n’en profite pas à plein (relative faiblesse de ses ports, tourisme balnéaire insuffisamment mis en valeur) et son image est trop souvent peu associée à son caractère maritime.

La stratégie régionale vise à renforcer les connexions aux grands corridors européens en veillant notamment à bien insérer les bassins d’emploi aux grands axes de développement, à tirer au maximum profit du caractère maritime et de la position géographique privilégiée de la Basse-Normandie par un développement des ports et une structuration à l’échelle Normande de l’hinterland des ports normands, tout en développant le nautisme, la plaisance et la sécurité maritime. La valorisation du caractère maritime exige parallèlement une gestion intégrée des zones côtières.

Il s’agit par ailleurs de valoriser à l’extérieur l’image maritime de la Basse-Normandie par le développement du tourisme ou en s’appuyant sur le nombre de formations professionnelles déployées autour de la mer

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (gc10.jpg)Version JPEG371 Kb
Télécharger ce fichier (gc10.pdf)Version PDF1812 Kb